Expressions du Québec

Expressions québécoises

.
Tous les pays du monde et toutes les régions de la plupart des pays du monde ont leurs expressions propres. Le Québec n'y fait pas exception.
Voici quelques expressions entendues chez nous et leurs traductions. Elles aideront probablement nos visiteurs à mieux nous comprendre...


.

 
..
Se pogner le cul : Ne rien faire
 Il pleume (après un coup de soleil) :
 La peau pèle
Il patine :
Il essaie de se tirer d'embarras en tentant d'expliquer son comportement par un flot de paroles inutiles.
C'est quoi la " combine " ?
Ce qui semble être un moyen astucieux et plus ou moins honnête de parvenir à ses fins.
Une famille tricotée serrée :
Une famille très unie, qui se respecte et s'entraide à la moindre occasion.
Comporte-toi comme du monde :
Aie de bonnes manières, sois poli...
Ça ne me " borde " pas ou ça ne me " badre " pas :
Ça ne me dérange pas !
S'habiller comme la chienne à Jacques :
Très mal habillé
Habillé en queue de chemise :
S'habiller très légèrement
Il a des croutes à manger :
Il doit acquérir de l'expérience
Avoir d'autres chats à fouetter :
Être occupé par toutes sortes de choses.
Être saoul comme une botte :
Être en état d'ébriété avancé
Elle a mangé de la gornotte :
Femme encore jeune mais très ridée, qui a fait le trottoir...
Passer la gogosse :
Passer le coupe-bordure
Se bourrer la fraise :
Manger à satiété
La trâlée d'enfants :
Les enfants d'une famille nombreuse
Torcher les petits :
Les laver, les nourrir, en prendre soin...
Sa faire une colle :
Se faire un câlin
Sacrer son camp :
Partir
Se revirer de bord :
Changer d'idée
S'effoirer :
Se laisser choir dans un fauteuil
Retontir :
Arriver à l'improviste
Avoir les yeux dans la graisse de binnes :
Regard amoureux, rêveur ...
 

 

Son portrait tout craché :
Lui ressemble comme deux gouttes d'eau
Il en a de " collé " :
Il est riche, il a de l'argent
Devenir fou furieux :
Se mettre en colère
Couler à pic :
S'enfoncer dans l'eau, se noyer
Une ponce :
Une boisson composée d'alcool, de sucre ou de miel et d'eau
Sa faire passer au batte :
Se faire semoncer
Avoir une patate chaude dans la bouche :
Ne pas articuler ou ne rien comprendre quand on parle
Avoir les quatre fers en l'air :
Gesticuler
Dégrayez-vous ou donnez-moi votre bougrine :
Enlever votre manteau
Faire chauffer le " canard " ou la " bombe " :
Mettre la bouilloire au feu ou brancher la bouilloire
Être en beau joal vert :
Être très en colère
Être un "pissou" (de l'angl. pea soup) :
Avoir peur de tout
À (la) mitaine :  écrire à mitaine, faire à mitaine...
Faire à la main, sans aide mécanique ou technologique.
Se décrêter (expression entendue dans la Beauce) :
Se dévêtir à l'arrivée, enlever son manteau...)
Se calmer le pompon :
Rester calme, prendre une grande respiration ...
On est pas sorti de l'auberge
ou
les crêpes ne sont pas cuites :
on en a pas fini avec le dossier ou ça va encore être très long
Il tombe des peaux de lièvre :
expression entendue au Saguenay quand la neige tombe à gros flocons nous faisant penser à la blancheur d'une peau de lièvre en hiver.
Il n'a pas inventé les boutons à quatre trous
ou
il n'a pas mis le "spring" aux sauterelles :
N'agit pas de façon très intelligente
Passer sur les fesses (ex: j'ai passé mon examen sur les fesses):
 Réussir de justesse
En avoir ras le pompon : Être à bout de patience
Passer comme du beurre dans la poêle : avoir réussi facilement
Ça me bouillonne dans le fond de la flûte :
avoir un besoin urgent d'aller aux WC
Attache ta tuque ! : Tiens-toi prêt !
Bizounner : S'activer, s'occuper, peaufiner, ciseler...
Passer dans le beurre : manquer son coup
Il a déjà vu neiger : il a de l'expérience
La gueule fendue jusqu'aux oreilles : sourire à pleines dents
Avoir la danse de St-Guy : Bouger tout le temps
Partir sur le go : faire la fête
Une bébitte à patates : un doryphore
Une bécosse : Une toilette extérieur, WC
Les boeufs (ou les beus) : les policiers
Passer une petit Québec : jouer dans le dos de qqn
Tirer la plog : en finir avec une situation qui perdure
Se poigner le moine : ne rien faire, perdre son temps
Astheure : maintenant
Se péter les bretelles : être fier, satisfait
Un bazou : une vieille voiture
On n'est pas sorti du bois : on est pas au bout de nos peines, on en a pas encore fini
Tire-toi une bûche : Viens t'asseoir
Ça prend tout mon petit change : Je fais de gros efforts
Aller gazer : faire le plein, mettre de l'essence dans la voiture
Champlures : robinets
Capoter : perdre la tête
Mettre sa bougrine : son manteau
Aller au batte : affronter une situation difficile
Avoir la chienne : avoir peur
Avoir une poignée dans le dos : Prendre pour un imbécile
Avoir la guédille au nez : avoir le rhume, avoir le nez qui coule
Branler dans le manche : hésiter, ne pas se décider à choisir
Avoir de la mine dans le crayon : avoir un gros appétit sexuel
Courir la galipotte : avoir de nombreuses aventures
Beurrer épais : exagérer en racontant une situation
Le boss de bécosse : qqn qui donne des ordres à propos de tout et de rien
Bobépines : Pinces à cheveux
Taper sur les nerfs : être insuportable
Une bière tablette : une bière à la température de la pièce
Un boc de bière : un verre de bière pression
Une petite chotte : un petit coup
Un capot de chat : un manteau de chat sauvage
Un tireux de pipe : un blagueur
Il est viré su' le top : Il a perdu la tête
Être lodé : Avoir plein de choses à faire
Être guerlot : avoir trop bu
Être chicken : avoir peur
Manger ses bas : avoir des problèmes graves
Entreprise de broches à foin : bien mal organisée
Se tenir le corps raide et les oreilles molles : se tenir tranquille
Avoir le feu au cul : être très en colère
Avoir des bidoux : être riche
Avoir les garcetttes en l'air : gesticuler beaucoup
Avoir le moton : être ému
Avoir le flu : avoir la diarrhée
Vouloir son biscuit : désirer une relation sexuelle
Mes barniques : mes lunettes
Se mettre sur son 36 : s'habiller de beaux vêtements
S'énerver le poil des jambes : paniquer
S'enfarger dans les fleurs du tapis : s'arrêter à des détails insignifiants
Se fendre le cul : faire de gros efforts
Les chnolles : les testicules
Un bon jack : gentil, aimable
Être bumpé : être rétrogradé au travail
Avoir la falle basse : être très fatigué
Un botch de cigarette : un mégot
Arrête de chigner : arrête de pleurnicher
Sentir le swing : sentir la trannspiration
Vouloir domper qqn : terminer une relation
Des fiouses : des fusibles
Un vêtement bâré : avec des rayures
Une menterie : un mensonge
Un beau smatte : qqn qui n'agit pas de façon intelligente
Faire faire un rapport au bébé : un rot
Être rendu au boutte : être épuisée
Avoir des motons dans l'estomac : être angoissé
Dégrayer la table : desservir la table
Une vieille sacoche : une femme âgée peu aimable

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. kastor 25/11/2007

Bonjour Ti-coune,
dommage que tu n'aies pas défini l'expression "Ti-coune", justement! C'est ce que je cherchais!

A la revoyure!

2. MAG de M GRAPHICS 01/12/2007

Une mentierie, cela existe aussi en France LOL LOL LOL !!!

3. gino (site web) 03/06/2008

orgnongno

4. le fuck a gino (site web) 03/06/2008

aaaaah.... ah oui... oooh!! en !!!



jaime so... vive gino orgnonon

JAI LA POCHE EN FEU !!

5. Marylène 19/12/2009

Bonjour,
J'ai adoré vos expressions du Quebec (on en utilise certaines en France). Connaissez-vous celles -ci "made in France"?

Chercher midi à quatorze heures : se compliquer la vie .

Faire des yeux de merlans frits : avoir un regard étonné et un peu bête.

Mettre la charrue avant les boeufs : commencer par la fin. Etre mal organisé...

Avoir un manche à balai dans le cul : être guindé, un peu fier même.

Avoir du sang de navet : être frileux, faible.

S'élarder : tomber.
Chougner : gémir , se plaindre, couiner.
Grenouille de bénitier : personne qui va souvent à la messe et un peu commère.
Pinailler : chercher la petite bête, se perdre dans les détails.
Avoir les yeux plus gros que le ventre : se dit de quelqu'un qui est ambitieux inutilement ou qui surestime son appétit.
Bassiner quelqu'un : l'ennuyer avec un flot de paroles ou de demandes.
l'arbre à 5 branches : la main quand on menace de mettre une gifle (ou une mornifle ou une calotte ou une tarte ou une raclée).
Se mettre le doigt dans l'oeil : se tromper si on croit obtenir ce qu'on veut.
Poule mouillée : se dit d'un peureux.

En France on peut être bon comme du pain, con comme un balai, bête comme ses pieds (ou comme un âne), fier comme un coq, mauvais comme la gale (ou la peste) , méchant comme une teigne, muet comme une carpe, saoûl comme une barrique, menteur comme un arracheur de dent, bavard comme une pie, maigre comme un clou, malin comme un singe, blanc comme neige (innocent),frétillant comme un gardon (en bonne forme), heureux comme un prince, ....

Et vous, nos cousins Canadiens, comment êtes-vous?

mes amitiés.







6. MG 15/03/2012

nous au canada on sais c'qu'on est, et on est fière de l'être. au quebec on sacre en masse, en ontario on s'pense cool. moi j'aime le quebec, on s'sens chez nous si on a un minimum de bon sens.

Ajouter un commentaire
 
Logo Google






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site