La revanche

Si cette histoire ne vous fait pas rire aux larmes,

laissez-le moi savoir et je prierai pour vous.


 

Ceci est l'histoire d'un couple heureusement marié depuis des années.

La seule friction nuisant à leur bonheur était l'habitude du mari de

péter fort comme une mitraillette, chaque matin à son réveil.

Le bruit réveillait sa femme, des larmes lui montaient aux

yeux et la senteur l'empêchait de respirer.

Chaque matin elle le suppliait d'arrêter d'agir ainsi car cela la rendait malade.

Il lui a dit qu'il ne pouvait arrêter et que c'était parfaitement naturel.

Elle lui a recommandé d'aller voir un médecin. Elle était inquiète et

avait peur qu'un jour il finisse par se vider les entrailles.

Les années ont passé et il continuait ses pets à répétition. Un matin,

le jour de l'Action de Grâces, comme elle préparait la dinde pour le

souper et qu'il dormait profondément au 2e, elle a vu le bol où elle

avait déposé les entrailles de la dinde (gésier, foie, rognons, etc.)

et le cou ainsi que tous les morceaux en trop et

une pensée malicieuse a pénétré son esprit.

Elle a pris le bol et est montée au 2e où son mari dormait

à poings fermés et, écartant tout doucement les couvertures,

a tiré sur la bande élastique de son sous-vêtement et vidé le

bol contenant les entrailles de la dinde dans son caleçon.

 Un peu plus tard, elle a entendu son mari se réveiller avec son bruit

de trompette habituel lequel a été suivi d'un cri strident et d'une course

effrénée à la salle de bain. La femme pouvait à peine se contrôler comme

elle se roulait de rire sur le plancher, les larmes aux yeux!

Après des années de torture, elle s'est convaincue qu'elle l'avait bien eu !


 

Environ 20 minutes après, le mari est descendu, le caleçon taché de

sang et, le visage rempli d'horreur. Se mordant la lèvre, elle lui a

demandé ce qui se passait. Il lui a répondu :


- Chérie, t'avais raison. Toutes ces années tu m'avais

prévenu et je ne t'ai pas écouté.


- Qu'est-ce que tu veux dire ? Lui a demandé sa femme.


- Ben, tu m'as toujours dit qu'un jour je finirais par me vider les

entrailles en pétant comme ça et aujourd'hui c'est finalement arrivé !


Mais, une chance du Bon Dieu, avec de la vaseline et mes

2 doigts, je pense avoir remis le tout en place.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Logo Google






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site