Le Président Bush !!!

Le président Bush était à la Maison Blanche, se demandant quel pays il pourrait bien envahir, lorsque le téléphone sonna.

- Bonjour Président Bush, dit une voix avec un très fort accent. Je suis Marcel Cayouette, de St-Georges-de-Beauce, Canada. Je vous appelle pour vous déclarer officiellement la guerre.

- Eh bien Marcel, ce sont de grosses nouvelles que vous m'annoncez là... Combien de soldats avez-vous?

- Pour l'instant, répondit Marcel après une courte réflexion, il y a moi, mon cousin Jean-Guy, mon voisins Gustave, et toute l'équipe de bowling de la paroisse. Ce qui fait... quatorze.

Avec un petit sourire, George de lui répondre:

- Je dois vous dire, Marcel, que j'a à mon entière disposition une armée d'un million de soldats surentraînés, prêts à débarquer et attaquer n'importe quel endroit du monde, sur un seul mot de ma part.

- Batinsse... Je vais devoir vous rappeller d'abord..

Le lendemain, même heure, le téléphone sonne à la Maison Blanche.

- Monsieur Bush, c'est toujours la guerre. Nous avons commencé à nous équiper en matériel d'assaut.

- Ah oui? Et... vous avez quoi, exactement, comme matériel d'assaut?

- Eh bien monsieur, on a 2 jeeps, 1 bulldozer, 3 quatre-roues, 2 motocross et on vient d'installer un GPS sur le tracteur de Gustave.

- Bien, bien... Bon. Je dois quand même vous dire que j'ai 6,000 tanks, 12,000 hummers et 14,000 véhicules de troupes. Aussi, mon armée se chiffre maintenant à 1,5 million.

- Tabarslac... J'vas vous rappeller...

Le lendemain, même heure, Bush décroche le téléphone. Marcel qui rappelle...

- Monsieur le Président, la guerre tient toujours. On a maintenant une force aérienne. On a modifié un ultra-léger, sur lequel on a installé deux fusils de calibre 12. En plus, quatre gros gars on rejoint nos rangs.

Le Président resta silencieux quelques instants. Puis, lentement, il répondit:

- Marcel... Marcel, Marcel, Marcel... Sais-tu Marcel, que je possède 10,000 bombardiers, 20,000 F-18 et que mon territoire est protégé par 60,000 missiles terre-air, guidés par lasers et satellites? Et puis je dois aussi t'informer que mon armée s'est étendue à 2 millions de soldats depuis la dernière fois où nous nous sommes parlés.

- Calvâsse... Bon... J'vas vous rapeller...

Le lendemain, même scénario, le téléphone sonne...

- Monsieur Bush, j'ai le regret de vous apprendre que la guerre devra être annulée, finalement...

- Bien triste nouvelle en effet... Puis-je me permetttre de vous demander pourquoi?

- Eh bien, on en a parlé hier autour d'un baril de bière, et on en a conclu que malgré tous nos efforts, on ne sera jamais capable de nourrir 2 millions de prisonniers...

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Logo Google






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site