La haine et le pardon

Mais, comment pourrais-je pardonner à mon ennemi? Quoi! À la vue d’un Dieu qui s’est fait homme pour vous, qui s’est abaissé pour vous à tant d’humiliations, et dévoué à de si cruelles souffrances, demander encore comment il est possible de pardonner? Ne l’entendez-vous pas crier du haut de sa croix: " Mon père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font "!

N’entendez-vous pas son apôtre qui fait retentir ces paroles " Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous! "? Oubliez-vous qu’après sa mort et sa résurrection, il a envoyé, vers les juifs qui l’avaient mis à mort, ses apôtres les combler de biens, en échange des maux que ces mêmes Juifs venaient de lui faire souffrir?

On vous a insulté? L’avez-vous été autant que votre Maître, que le souverain dominateur de toutes choses ? Avez-vous été comme lui condamné à la mort la plus déshonorante comme la plus cruelle, et cela en récompense de vos bienfaits? Plus votre ennemi s’est montré injuste à votre égard, plus vous devez le regarder comme un malade digne de votre pitié: La colère est un démon qui l’obsède; travaillez par vos bienfaits à l’en guérir.

8 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Logo Google






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site