Animaux

L'histoire se déroule en Afrique. Par les sentiers de la forêt un habitant d'un petit village africain se rend à la ville voisine avec son chien. En chemin le chien commence à chasser un papillon et se perd dans la jungle. Il erre à la recherche de son maître lorsque tout à coup, il voit un léopard qui s'approche rapidement de lui dans l'intention évidente d'en faire son petit-déjeûner...
Le chien commence à paniquer puis il remarque quelques fragments d'os à ses pattes. Aussitôt, il s'assied dos au léopard, commence à sucer un petit os, et attend l'arrivée du félin. Lorsque le léopard est à portée d'oreille, il s'exclame :
- Mon dieu, ce léopard était vraiment délicieux. Je me demande s'il y en a d'autres à proximité ?
En entendant cela, le léopard, ne connaissant pas les chiens, est terrifié et stoppe son attaque. Il fait rapidement marche arrière pour aller se cacher dans les bois. Mais pendant ce temps, un singe qui avait observé la scène depuis son arbre se dit qu'il peut mettre cette information à profit pour gagner la confiance du léopard et ainsi trouver un puissant protecteur.
Il se dirige donc vers la tanière du léopard et lui explique la situation. Le léopard s'exclame alors :
- Ce chien ne va pas s'en tirer comme ça ! Me ridiculiser sur mon domaine ! Monte sur mon dos et conduis-moi à ce chien et je te revaudrai ce service.
Et aussitôt, le singe descend de son arbre, monte sur le dos du léopard qui file droit vers le chien. Le chien apercevant les deux lascars approchant rapidement comprend vite qu'il a dû se passer quelque chose... Mais au lieu de fuir, il reprend sa pose, dos à son attaquant, faisant comme s'il ne les avait pas vu arriver. Lorsque le léopard et le singe arrivent suffisamment près, il s'exclame :
- Où est ce fichu singe ? Je savais que je ne pouvais pas lui faire confiance ! Ca fait 1/2 heure que je l'ai envoyé chercher un autre léopard et il n'est toujours pas revenu !

Mettez 5 chimpanzés dans une chambre...
Accrochez une banane au plafond et mettez une échelle permettant d'accéder à la banane.
Assurez-vous qu'il n'y a pas d'autre moyen d'attraper la banane que d'utiliser l'échelle.
Mettez en place un système qui fait tomber de l'eau très glacée dans toute la chambre (par le plafond bien sûr) dès qu'on commence à escalader l'échelle.
Les chimpanzés apprennent vite qu'il ne faut pas escalader l'échelle.
Arrêtez le système d'eau glacée, de sorte que l'escalade n'a plus son effet gelé.
Maintenant, remplacez l'un des chimpanzés par un nouveau.
Ce dernier va chercher à escalader et sans comprendre pourquoi, se fera tabasser par les autres. Remplacez encore un des vieux chimpanzés par un nouveau.
Ce dernier se fera encore tabasser, et c'est le chimpanzé No 6 (celui qui a été introduit juste avant) qui tapera le plus fort.
Continuez le processus jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des nouveaux.
Alors, aucun ne cherchera à escalader l'échelle et si jamais il y en a un qui pour une raison quelconque ose y penser, il se fait massacrer illico presto par les autres.
Le pire, c'est qu'aucun des chimpanzés n'a la moindre idée sur le pourquoi de la chose.
C'est ainsi que le fonctionnement et la culture d'entreprise prennent naissance
.

Un directeur de zoo écrit au directeur de la réserve d'animaux :
Monsieur le directeur,
J'ai été jusqu'à présent très satisfait de vos envois, j'aimerais aujourd'hui que vous me fassiez parvenir un couple de chacals...
L'homme réfléchit, barre les derniers mots puis réécrit : un couple de chacaux...
Il réfléchit encore, revient à la première solution, puis à la deuxième, pour finalement écrire : faites-moi parvenir un chacal.
Mes respects M. le directeur votre dévoué etc. etc.
PS : à propos du chacal, si vous pouviez m'en mettre deux...

Un couple d'hippopotames et leurs trois enfants vont au cinéma.
Dans la salle, ils montent au balcon et s'installent au premier rang.
Pendant les publicités, les enfants chahutent.
Brusquement, l'un d'eux lache son paquet de bonbons, et en voulant le rattraper, passe par-dessus la balustrade et tombe au milieu des fauteuils d'orchestre.
Saisie d'horreur, la mère hippopotame hurle.
Elle se penche pour mieux voir où est tombé son petit, mais emportée par son poids, elle perd l'équilibre, et tombe à son tour sur les mêmes fauteuils d'orchestre.
Les enfants et le mari hippopotame se précipitent en criant et en gesticulant comme des fous.
C'en est trop pour la balustrade qui cède.
Les trois hippopotames restants s'écrasent à leur tour sur les fauteuils d'orchestre.
Alors un spectateur assis tout près lève son visage vers le balcon et lance, furieux :
- Hé, là-haut !!! C'est pas fini de jeter des hippopotames ?

Un kangourou ne cesse de s'échapper de son enclos au zoo.
Les gardiens sachant que ces bestiaux peuvent sauter très haut, décident de mettre une barrière de 3 mètres de hauteur.
Le lendemain matin, ils retrouvent notre kangourou rôdant dans le parc du zoo.
Ils élèvent alors une barrière de 5 mètres de haut. Le kangourou s'échappe encore.
Quand la barrière atteint les 10 mètres quelques jours plus tard, un éléphant se trouvant dans l'enclos d'à côté demande au kangourou :
- A ton avis, jusqu'à quelle hauteur ils vont monter ?
- Je n'en sais rien. Mais d'ici qu'ils pensent à fermer la porte de l'enclos à clé, ils peuvent monter très haut....

Alors c'est un mec qui toute sa vie a rêvé de visiter le désert, il aime la chaleur et le froid de la nuit, le silence et les tempêtes de sable, enfin toutes les caractéristiques du désert lui plaisent puisque par définition un désert c'est désert...
Bref, pour réaliser son rêve, il prend un an de congé sabbatique, il fait ses bagages et il part comme ça, avec pour idée d'acheter un chameau dès son arrivée.
L'avion à peine atterri non loin du Sahara, il se met donc en quête d'un chameau et il trouve tout près de l'aéroport un marchand très sympathique, qui lui explique le "maniement" d'un chameau :
- Tu verras c'est pas compliqué, pour avancer tu dis OUF !
Si tu veux qu'il aille plus vite tu lui dis OUF OUF !
Et si tu veux aller encore plus vite tu lui dis OUF OUF OUF !
Pour s'arrêter tu lui dis simplement AMEN !
- Ah oui t'as raison c'est pas compliqué...
Alors le mec s'en va avec son chameau et part à la découverte du désert.
Il veut essayer toutes les allures du chameau, alors il commence par le pas, bien sûr, qu'il commande au chameau par un OUF.
Puis il essaye le trot du chameau par un OUF OUF !
Et enfin le galop du chameau avec le fameux OUF OUF OUF !
Ainsi bercé par l'allure du chameau, il s'endort sur son dos (c'est compréhensible pour un mec qui s'est tapé 8 heures d'avion).
Lors de son réveil le chameau bien sûr court toujours, mais il écarquille les yeux et il aperçoit un précipice où le chameau se dirige tout droit...
Et malheureusement pour lui il a oublié comment on arrête le chameau.
Alors il se met à essayer tous les mots qui lui passe par la tête :
- Alléluia ! M... c'est pas ça.
- Abracadabra ! M... c'est pas non plus ça.
- Pourtant je suis sûr que ça commence par un a.
- Ah oui c'est AMEN !
Et le chameau docile s'arrête juste devant le précipice, juste à temps !
Le mec dit alors :
- Aaaah ! OUF !

Un fermier vient d'acheter un taureau monstrueux pour faire les saillies sur ses vaches.
Dans le troupeau, il y a déjà 3 taureaux: Un gros, un moyen, et un petit.
Le gros taureau a effectué les saillies sur la moitié du troupeau durant l'année; le moyen a sailli un tiers du troupeau, et le petit taureau a sailli le reste.
Lorsque les 3 taureaux rencontrent le nouvel arrivant qui se trouve être plus gros que chacun des trois, le gros taureau dit:
"Tu peux choisir parmi toutes mes vaches, prends celles que tu veux: Je suis trop vieux pour te faire de la concurrence"
Le moyen taureau dit la même chose que le gros taureau.
Mais le petit taureau commence à baisser la tête, à souffler dans ses naseaux et à gratter le sol de ses pattes avant.
Les deux autres taureaux le regardent et lui disent:
"T'es pas fou? Il va te tuer!"
Alors le petit taureau répond:
"Ouais, moi j'm'en fous des vaches. Je veux juste être sûr qu'il sait que je suis un taureau."

C'est un gars qui a un perroquet depuis peu de temps.
D'un côté, il a de la chance, parce que son perroquet est très prolixe : il n'arrête pas de parler.
D'un autre côté, il est vraiment embêté, car tous les mots qui sortent du bec du perroquet ne sont que jurons et vulgarités.
Un jour, l'homme en a plus qu'assez. Il attrape son perroquet à la gorge, le secoue très fort et lui hurle "ARRETE AVEC TES JURONS". Malheureusement, celà ne fait qu'exciter le perroquet qui se met à jurer de plus belle.
Alors le gars prend l'oiseau et l'enferme dans un placard.
Mais là encore, ça ne fait qu'énerver son perroquet qui lui balance un monceau d'insanités.
Alors le gars est tellement hors de lui qu'il prend le perroquet et l'enferme dans le réfrigérateur. Et là comme par miracle, le perroquet se calme.
Au bout de quelques minutes, le gars ressort son perroquet du frigo...
Calmement, le perroquet monte sur son bras et dit :
"Je suis terriblement désolé pour tous les désagréments que je vous ai causés.
Le gars n'en revient pas. Son perroquet est totalement transformé... C'est à ce moment là que le perroquet ajoute :
"Juste pour savoir, qu'est-ce que le poulet avait fait?"

Un milliardaire collectionne les crocodiles vivants. Il les garde dans la piscine de sa propriété. Ce millionnaire possède aussi une fille, encore célibataire.
Un jour, lors d'une grande réception dans sa villa, il annonce:
"Mes chers amis, j'ai une proposition à faire à tous les hommes valides ici présents: Je donnerai ma fille en mariage à l'homme qui sera capable de traverser ma piscine remplie de crocodiles à la nage, et de ressortir sain et sauf !"
On entend alors un grand "SPLASH", et tout le monde regarde un gars nager comme Tarzan traversant la rivière pour sauver Jane. Naturellement, la foule encourage le gars, et, finalement, le nageur parvient à l'autre extrémité de la piscine sans être blessé.
Le milliardaire s'écrie: "Fantastique ! Je n'aurai jamais cru ça possible !
Je dois m'incliner et respecter mes engagements : "Vous connaissez ma fille?"
Le gars répond : "Laissez tomber. Je suis déjà marié ! Mais par contre, je voudrais bien connaître le Nom de D... de fils de P... qui m'a poussé dans la piscine !!"

C'est un gars d'la ville qui décide d'arrêter de vivre comme un citadin. Il va donc s'acheter une ferme et comme cette ferme est vendue avec quelques truies, il se dit tout naturellement qu'il va faire de l'élevage de cochons.
Malheureusement, il n'avait aucune idée de la façon dont on fait l'élevage de cochons, et surtout, il n'avait pas de verrat pour commencer !
Son voisin de ferme, très aimable proposa son verrat pour la chose, et il dit au gars d'la ville d'amener ses truies dès le lendemain grâce à son 4X4 pick-up.
En venant reprendre ses truies dans l'après-midi, le gars d'la ville demande à son voisin comment il pourra savoir si ses truies ont été fécondées.
Le voisin lui dit alors de regarder le matin en se levant où se trouvent ses truies : si elles sont dehors dans le pré, c'est qu'elles sont pleines, et si elles sont dans l'étable, c'est que ça n'a pas marché.
Le lendemain en se réveillant, le gars d'la ville va voir ses truies.
Malheureusement, toutes les truies sont dans l'étable. En maugréant, il les charge dans le pick-up et s'en retourne chez son voisin pour une deuxième séance.
... et le manège se reproduit les jours suivants, les truies n'étant toujours pas gestantes.
Le cinquième matin de ce petit manège, le gars d'la ville va voir où sont les truies.
Il regarde dans le pré, elles n'y sont pas.
Il regarde dans l'étable, elles n'y sont pas.
Alors il appelle sa femme et lui demande:
"Mais où sont passées les truies?"
Et prise d'un fou rire elle lui répond :
"Elles sont dans le 4X4 et la plus grosse est en train de klaxonner!"

Un paysan a acheté un tout nouveau coq, trouvant le sien trop vieux pour "satisfaire" toutes ses poules.
Alors quand le jeune coq arrive dans la basse-cour, le vieux coq vient le trouver et lui dit :
"Salut jeunot, voila tu sais que j'approche de la fin, alors si tu veux, tu pourrais me laisser quelques poules,..."
Le jeune coq stupéfié, lui répond :
"Ah non ! Tu as fait ton temps pépé, maintenant c'est mon tour, je prends toutes les poules....
Mais le vieux coq, malin, lui demande :
"Alors je te propose une course : le premier arrivé à la clôture, là-bas aura toutes les poules mais tu me laisses quand même 1 mètre d'avance, ok ??"
Le jeune coq, costaud, en pleine forme, comparé au vieux coq, qui a du mal à se tenir sur ses pattes, répond "OK, papy, pas de problème, eh.. eh.. eh"....
Le jeune coq est persuadé de ne faire qu'une bouchée du vieux !!
La course commence....
Le paysan voit son jeune coq courir après le vieux coq, s'empresse de saisir son fusil, et mitraille le jeune coq en gueulant :
"Putain, ça fait le 5ème coq que j'achète, c'est le 5ème coq pédé !"

Un jeune paysan menait sa vache à la foire.
La route était longue, aussi décida-t-il de faire de l'auto-stop.
Une voiture s'arrête. Le paysan fixe la longe de sa vache autour du pare-chocs arrière, puis il prend place à côté de l'automobiliste complaisant.
Celui-ci se met à rouler à 20 à l'heure.
-Oh fait le paysan, vous pouvez accélérer.
-Mais votre vache ?
-Ne vous tracassez pas pour elle. Allez-y !
Le conducteur passe en troisième en jetant des coups d'œil inquiets dans son rétroviseur.
Effectivement, la vache ne semble pas souffrir de la vitesse.
Il accélère encore : 50 km/h, 60, 70, 80. a 90, il avertit le propriétaire de l'animal :
-Dites donc, votre vache commence à tirer la langue.
-De quel côté ? questionne le paysan. Vers la gauche.
-Vers la gauche ? Ah ! Alors c'est qu'elle veut doubler.

C'est deux gars en train de chasser dans les bois. Tout en marchant, ils se retrouvent face à un grand trou.
Pour connaître la profondeur de ce trou, l'un des deux balance un caillou dans le fond et tend l'oreille pour entendre le bruit du caillou percutant le fond... Rien du tout, pas de bruit.
Du coup, l'autre cherche ce qu'il pourrait balancer dans le trou qui ferait plus de bruit, et tombe sur une traverse de chemin de fer.
Ils la ramassent tous les deux et la balancent dans le trou: Toujours aucun bruit.
Tout à coup, une chèvre fonce vers eux et saute dans le trou... Lorsqu'un peu plus tard ils croisent un paysan qui leur demande si ils n'auraient pas vu une chèvre.
Ils racontent ce qu'ils ont vu : une chèvre qui avait foncé directement dans le trou.
Alors le paysan répond:
- Ça peut pas être ma chèvre. La mienne était attachée à une traverse de chemin de fer !

Un type se perd dans la forêt. Heureusement il se fait héberger par un paysan qui lui offre le gîte et le couvert. Le lendemain, le type qui voudrait remercier le paysan, constate qu'il n'a pas un rond en poche, mais comme il est ventriloque, il décide de lui faire un petit tour en guise de remerciements. Le type va vers une poule et lui dit :
- Salut Madame la poule ! Comment ca va ?
La Poule :
- Bonjour Monsieur, ca va bien, il y a juste le paysan qui me pique mes œufs, mais autrement ça va...
Le paysan, estomaqué :
- Dedieu !!! vous faites parler les poules ?
Le type :
- Oh, pas rien que les poules.
Il va vers la vache
- Salut la Vache, comment ça va ?
La Vache :
- Bonjour Monsieur, ca va, il y a juste le paysan qui me tire mon lait tous les matins, mais sinon ça va...
Le Paysan :
- Crevinguieu !!! les vaches aussi ?
Le type :
- Oh tous les animaux, regardez celle-ci...
Il va vers la chèvre et fait :
- Bonjour Madame la chèvre !
Alors le paysan tout affolé dit au type :
- L'écoutez pas ! C'est une menteuse !!!

Deux hommes sont partis à la chasse dans les Pyrennées. Soudain un ours d'au moins deux cents kg surgit de derrière un rocher et commence à les poursuivre dans les chemins rocailleux. Finalement, les deux hommes se refugient dans un arbre. L'ours n'en démord pas, il commence à grimper lui aussi. L'un des deux compagnons ouvre son sac a dos, sort ses chaussures de sport et les chaussent. Il se débrouille juste après pour ôter son pantalon de toile et enfiler un short. L'autre lui demande :
- Mais qu'est ce que tu fais ?
Il répond :
- Lorsque l'ours sera à trois mètres, on saute de l'arbre et on court. Le compagnon demande alors :
- Tu crois vraiment que tu peux battre un ours à la course ?
Et le premier de répondre :

Didier est très excité car il s'en va à la chasse à l'ours. Il aperçoit un petit ours brun qu'il tire. Il reçoit une tape sur l'épaule et se retourne pour voir qui est derrière lui. Un gros ours noir le regarde et lui dit :
- Tu as deux choix, ou je te bas à mort ou bien je t'encule.
Didier choisit la vie. Après deux semaines de convalescence, Didier veut sa revanche. Il va en forêt, traque et tire enfin l'ours noir. On lui tape encore sur l'épaule... Un énorme grizzly lui dit :
- Je pense que tu as fait une erreur.
Il lui propose deux choix : ou l'ours le bat à mort ou bien ils ont ensemble une séance de sexe brutale. Didier choisit encore la vie... Après 3 mois de convalescence, il veut sa revanche sur le grizzly. Rendu dans le bois, il trouve enfin l'ours qu'il tire. Il est satisfait quand quelqu'un lui tape encore sur l'épaule... Cette fois c'est un ours polaire géant qui lui dit :
- Admet-le, Didier, tu ne viens pas vraiment ici pour la chasse...


- C'est pas l'ours que je veux battre à la course, c'est toi !

Sur l'autoroute, un motard de la police s'approche de la carcasse d'une voiture qui vient de faire plusieurs tonneaux. Les deux passagers ont été tués sur le coup... Au moment où il se penche, pour effectuer les premières constatations, l'agent voit sortir de l'épave un tout petit singe titubant. Regardant l'animal, le policier soupire :
- Ah si seulement tu savais parler...
Et le petit singe le regarde en hochant la tête verticalement comme s'il avait compris le sens de la phrase. Le policier reprend :
- Tu comprends ce que je raconte ?
De nouveau, le petit singe hoche la tête. Du coup l'agent entame la conversation :
- Qu'est ce qui s'est passé ?
Le petit singe fait mine de prendre une canette et de la porter à sa bouche.
L'agent :
- Ils buvaient ?
Le singe acquiesce.
L'agent :
- Et quoi d'autre ?
Le petit singe place son index et son majeur dans la bouche.
L'agent :
- Ils fumaient de la drogue ?
Le singe acquiesce.
L'agent :
- Et quoi d'autre ?
L'animal fait un geste obscène avec ses doigts.
L'agent :
- Et en plus ils batifolaient tous les deux ?"
Le singe acquiesce.
L'agent :
- Pas étonnant cet accident ! Et toi petit singe que faisais-tu ?
L'animal serre ses deux poings devant lui et fait mine de conduire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
Logo Google






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site