Églises

Ça se passe dans une église. Le prêtre est en train de prier devant l'autel, quand tout a coup la porte claque violemment et un très charmante jeune femme pénètre en courant dans l'église. - Mon père, mon père ! Le prêtre se retourne et examine la jeune femme. Celle ci se jette à ses pieds tout en se caressant les seins au travers de ses vêtements. - Mon père, j'en peux plus, prenez-moi vite là sur l'autel ! - Mais,... ma fille voyons calmez-vous, vous êtes dans la maison de Dieu ! Et la fille s'arrache sa chemise et son soutien-gorge, puis commence à se malaxer les seins, elle se caresse également le sexe. - Oh mon père, je vous veux prenez-moi comme une bête ! Le prêtre commence à transpirer à grosses gouttes. - Calmez-vous ma fille, j'ai fait voeu de chasteté, je suis prêtre et vous êtes dans une église ! Enfin, je ne peux pas ! Et la fille presque complètement nue se tortille sur l'autel. Le prêtre ne sachant plus quoi faire, réfléchit et se retourne vers son espoir, Dieu. Il se retourne alors vers Jésus son fils et dit : - Jésus mais que dois-je faire ? Et là Jésus sur sa croix : - MAIS DÉTACHE MOI, DÉTACHE MOI !!!!!! 

Un prêtre et une religieuse traversent le désert sur le dos d'un chameau. Au beau milieu de la traversée, le chameau tombe gravement malade. Du coup, ils décident de s'arrêter pour le bivouac en espérant que quelqu'un passera et leur portera secours. Cependant, personne ne passe, et bientôt, le chameau meurt. Naturellement ils prient copieusement pour sortir de leur mauvaise passe. Au cours de la discussion, le curé dit à la religieuse: "Vous savez ma Soeur, je suis maintenant tout près de la mort, et je peux vous le dire maintenant: Il y a une chose que j'ai toujours voulu voir dans ma vie sans que cela soit possible, c'est de voir une femme nue. Cela vous embêterait-il d'ôter vos vêtements pour moi?" La religieuse réfléchit un peu à sa demande, puis décide d'enlever ses vêtements. Ce faisant, elle dit au curé: "Mon père, maintenant que je vais apparaître nue devant vous, je peux vous avouer que, moi non plus, je n'ai jamais vu d'homme nu... Voudriez-vous ôter vos vêtements pour moi?" Le prêtre accepte en rougissant. Lorsqu'ils sont tous les deux nus, la religieuse s'exclame: "Mon Père! Cette chose qui pend entre vos jambes, à quoi sert-elle"?" Le prêtre répond doucement: "Ça mon enfant, c'est un cadeau de Dieu. Si je l'introduis en vous, il pourra créer une nouvelle vie" "C'est vrai?!" Répond la religieuse, et elle ajoute alors: "oubliez-moi. Allez l'introduire dans le chameau!" 

Le brave cure de campagne avait la manie de partir a la chasse tous les dimanches après l'office. Il enfilait son pantalon de chasse, ses bottes de chasse, sa veste de chasse, prenait sa gibecière et son fusil et partait seul dans les bois. Un dimanche, une bonne soeur du couvent voisin vint l'aider pour la messe. Une fois cette dernière terminée, il s'équipa pour partir chasser. Voyant cela, la bonne soeur insista pour l'accompagner. Notre abbé ayant beau protester, prétextant qu'il n'était plus le même homme une fois dans les bois, il finit par accepter. Et les voilà tous les deux en route. Au bout d'une 1/2 heure de marche, un lapin traverse le chemin. Le curé met en joue, tire et le manque. "Et je vise comme un PD, et je tire comme un encule!!". "Taisez-vous mon père! Vous allez attirer les foudres du ciel!" Une heure plus tard, une biche traverse le sentier Le curé met en joue, tire et la manque. "Et je vise comme un PD, et je tire comme un encule!!". "Mon père!!! Ne dites pas de telles horreurs! Vous allez attirer les foudres du ciel!" "Excusez-moi ma soeur mais je vous avais prévenue." Une 1/2 heure plus tard, un cerf traverse le sentier. Le curé met en joue, tire et le loupe. "Et je vise comme un PD, et je tire comme un encule!!". La bonne soeur s'apprêtait à le réprimander lorsque le ciel devint noir comme du charbon, le vent se mit à souffler, les nuages se mirent à tournoyer, un éclair zébra le ciel et foudroya la bonne soeur. Dans le lointain, on entendit une voix divine murmurer: "Et merde, je vise comme un PD, et je tire comme un encule!!". 

Le cure de la paroisse de Rodez étant malade, un jeune séminariste vient pour le remplacer. Le cure lui explique : "pour un homme qui boit : 10 "Je vous salue Marie" , pour un adultère : 10 "JVSM" et 5 "Notre Père" pour un homme qui bat sa femme : 20 "JVSM" et 15"NP" et ainsi de suite, il donne le tarif pour les confessions. Le séminariste se rend au confessionnal et commence à donner les absolutions. Soudain, une jeune fille arrive : "Mon père, j'ai Péché" J.S: "Parlez ma fille, Dieu vous écoute !" J.F: "J'ai fait une pipe" Le J.S consulte sa liste mais ne trouve pas le tarif pour ce Péché. Il prétexte une urgence pour se rendre dans la sacristie et appelle un jeune enfant de coeur : "Et, le cure, il donne combien pour une pipe ?" et le jeune garçon : "10 FF"

Au confessionnal : Une paroissienne : - Mr le Cure, je voudrais dire que le fils du maire, c'est un fils de pute. - COMMENT !!! Mais on ne peut pas dire ça !! - Si, Mr le Cure, le fils du maire est un fils de pute. - NON, On n'a pas le droit de la dire ... - Si, Mr le Cure, le fils du maire est un fils de pute. - Bon, et bien raconte ... - Et bien l'autre jour, il m'a mis la main sur le genou. - Regarde, je te mets la main sur le genou, et je ne suis pas un fils de pute ... - Oui, mais lui il m'a caresser la cuisse ... - Regarde, je te caresse la cuisse, et je ne suis pas un fils de pute ... - Oui, mais lui, il a mis sa main dans ma petite culotte - Mais enfin, regarde, je te mets la main dans ta petite culotte, et JE NE SUIS PAS UN FILS DE PUTE. - Oui, mais lui il me l'a enlevée, et m'a prise par terre. - Mais regarde, je t'enlève ta petite culotte, je te prends sauvagement par terre, et je ne suis toujours pas un fils de pute ... - Oui, mais lui il avait le SIDA ... - Ah LE FILS DE PUTE !!! 

Le curé reçoit 4 jeunes filles très dissipées pour leur confession. Il leur dit : " je veux de l'ordre, ici. Mettez-vous en ligne et chacune à son tour". La première commence. Quand elle ressort, les 3 autres la pressent de questions: "Alors, raconte !" "Ben, voilà. Il m'a demandé de lui dire mes péchés. Je lui ai avoué qu'une fois, j'avais regardé le sexe d'un homme". "Et alors ?" "Il m'a infligé d'aller me laver les yeux dans le bénitier". Passe la seconde. Même questions à la sortie : "Je lui ai avoué avoir un jour tenu le sexe d'un garçon dans ma main et il m'a infligé d'aller laver ma main dans le bénitier". Sur ce, le curé appelle la troisième. Mais la quatrième la bouscule et la devance. "Voyons, du calme, j'ai demandé de l'ordre !!! Laisse-lui son tour". "Je veux bien, monsieur le Curé, mais il n'est pas question que je me rince la bouche après qu'elle se soit lavée le cul !". 

C'est une femme qui profitant de l'absence de son mari pour le trompe (banal jusque là). Une fois l'acte fini elle s'endort et l'amant s'éclipse. Mais alors qu'il passe devant l'armoire, il entend : "Putain c'qu'y fait noir là dedans !". Il ouvre la porte et sort un petit garçon qui lui dit "si tu me donnes pas 500F je dis tout à mon père". L'amant cède et s'en va. Quelques jours plus tard, l'amant et la femme recommencent... Et lorsque l'amant s'en va passant devant la penderie il entend : "Putain c'qu'y fait noir là dedans !". Il ouvre et le petit lui demande 1000F ; l'amant cède encore. Le lendemain à table le petit garçon dit à son père : "tu as vu papa je me suis acheté un nouveau vélo". Le père déclare alors :" écoute mon fils ce vélo coûté au moins 1500F je ne sais pas ou tu as eu cet argent mais ce ne doit pas être très beau, alors va tout de suite te confesser..." Le garçon s'exécute et se dirige vers l'église, il entre dans le confessionnal et déclare :"Putain c'qu'y fait noir là dedans !". Alors une voix de l'autre côté de la cloison déclare :" Ah non tu ne vas pas venir me taxer jusqu'ici !" 

3 votes. Moyenne 1.67 sur 5.

Ajouter un commentaire
 
Logo Google






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×